« Nous sommes trop vêtus de villes et de murs. Nous avons construit des murs partout pour l’équilibre, pour l’ordre, pour la mesure. Nous ne savons plus que nous sommes des animaux libres. »
Jean Giono